• Neurologie: les champignons hallucinogènes provoquent une 'expansion de l’esprit' structurellement comparable à celle produite par les rêves!____¤201411

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Homological scaffolds of brain functional networks» ont été publiés dans la revue Journal of the Royal Society, a fait apparaître que les champignons hallucinogènes provoquent une 'expansion de l’esprit' «par hyperconnection des réseaux neuronaux entre eux» comparable à celle produite par les rêves.

    Le but de cette recherche était de mettre en lumière les altérations la conscience en comparant «les 'méta-réseaux' (des réseaux de réseaux neuronaux) d'une personne à jeun et d'une personne ayant reçu de la psilocybine, le principe actif des champignons hallucinogènes.

    Plus précisément, dans l'étude ici présentée, les caractéristiques des réseaux fonctionnels cérébraux ont été analysées «à l'échelle mésoscopique à partir d'une nouvelle perspective qui met en évidence le rôle des inhomogénéités dans le tissu de connexions fonctionnelles».

    Pour valider ce principe d'analyse, l'activité cérébrale fonctionnelle de l'état de repos a été comparée «chez 15 volontaires sains après une perfusion intraveineuse de placebo et de la psilocybine, la principale composante psychoactive de champignons hallucinogènes».

    En conséquence, ces observations, effectuées grâce à l'imagerie par résonance magnétique (IRM), ont bien montré «une augmentation de l’activité cérébrale dans les zones liées à la pensée émotionnelle, en particulier l’hippocampe et le cortex cingulaire», qui s’activent selon un schéma de caractéristiques homologiques qui correspond structurellement à celui «qui est observé lorsqu’une personne rêve».

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Novembre 2014 à 15:07

    Merci tout d'abord pour cet exceptionnell travail de sélection d'articles intéressants et de vulgarisation effectué" par le propriétaire de ce blog. Bravo!.

    Pour ce qui est de l'article ci-dessus, à ce jour, rien ne permet de dire que le rêve, la pensée ou la mémoire se trouve localisée dans les zones montrant une activité lorsqu'on sollicite ces phénomènes.

    Tout ce dont on est certain, c'est que le cerveau est l'interface avec notre corps, nos cinq sens. Notre néocortex est enquelque sorte la bonne vieille carte d'entrées/sorties de nos premiers ordinateurs personnel. On cherche toujours où est le CPU et la RAM!

    En effet, faire comme ces chercheurs, conclure que là où ça chauffe, c'est là qu'est la fonction, reviendrait à dire que le conducteur d'une voiture se trouve dans le pot d'échappement.

    Dans le cas du rêve,on sait que les paramètres moteurs sont bloqués. Or,on peut imaginer que le cerveau subit un assaut de tentatives d'utilisation de ces paramètres lors de nos rêves, et donc les zones qui "chauffent" seraient sans doute simplement celles qui sont sollicités par le rêve pour répercuter nos actions du rêve dans la réalité.

     

    Alain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :