• Paléontologie: des fragments de spermatozoïdes d'une sorte de sangsue pulvérisent le record du plus ancien fossile de sperme retrouvé!____¤201507

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Fossilized spermatozoa preserved in a 50-Myr-old annelid cocoon from Antarctica» ont été publiés dans la revue Biology Letters, a permis d'identifier dans un cocon vieux de 50 millions d'années, fossilisé en Antarctique, des fragments de spermatozoïdes d'un ver.

     

    Ces restes, datés de l'Éocène, pulvérisent le record du plus ancien fossile de sperme retrouvé, le précédent record, établi en 2014, étant de 17 millions d'années. Cette découverte découle d'une opération de tamisage (effectuée à la suite de la mise au jour en Antarctique de fossiles de vertébrés), qui a permis de dénicher un cocon de clitellate.

     

    Examiné au moyen d'un «microscope à balayage électronique capable de grossissements très importants», et des «rayons X d'un accélérateur à particules en Suisse», ce cocon a fait apparaître qu'il contenait des fragments de spermatozoïdes correspondant «seulement aux zones de la tête». Les caractéristiques de ce sperme, qui sont très utiles pour la classification des annélides, indiquent des affinités avec des vers particuliers: les sangsues d'écrevisses (Branchiobdellida).

     

    Il résulte de cette étude que des relevés systématiques des fossiles de cocon, conjugués aux progrès dans les méthodes d'analyse non destructives, peuvent ouvrir une nouvelle fenêtre sur l'évolution des formes de vie à corps mou qui, autrement, sont rarement observées dans les archives fossiles.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :