• Paléontologie: des indices de l'existence de la prédation chez les arthropodes du Cambrien contribuent à expliquer l'«explosion du vivant» à cette époque!____¤201405

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature, a permis de mettre en lumière l'existence de la prédation chez les arthropodes du Cambrien!

     

    Les arthropodes, qui comprennent les insectes, les mille-pattes, les crustacés et les arachnides, «ont connu un succès remarquable dans l'histoire du vivant et ce depuis l'apparition des premiers animaux».

     

    Dans l'étude, ici présentée, une description en détail du système digestif de fossiles de plusieurs arthropodes, datés du Cambrien (il y a 500 millions d'années), mis au jour en Chine et au Groenland, a pu être faite, grâce à leur excellente préservation découlant d'un «enfouissement rapide dans du sédiment fin».

     

    Elle met, en particulier, en évidence, «le long du tube digestif, des séries de petits sacs en forme de rein», qui «sont striés de canaux, nommés diverticules, bouchés à une extrémité».

     

    Ces sacs, qui se retrouvent encore aujourd'hui chez certains crustacés, «ont pour fonction de stocker la nourriture liquide qu'a avalée l'animal, de la découper à l'aide d'enzymes et, finalement, d'absorber les nutriments ainsi obtenus».

     

    La répartition de la nourriture absorbée par les arthropodes dans cette série d'organes augmente la surface d'échange entre les nutriments et leur organisme par rapport à ce qui se passe à un simple tube digestif.

     

    Cette disposition, qui «permettait à ces arthropodes d'absorber de plus grandes quantités de nourriture et, surtout, de digérer de la viande, soit en chassant soit en mangeant les carcasses qui se trouvaient sur le fond de la mer», constitue un indice de l'existence de la prédation à cette époque.

     

    Celle-ci «explique au moins en partie ce que l'on appelle l'explosion du Cambrien, un foisonnement subit de formes animales nouvelles et très diverses», car il apparaît logique de penser que «la course aux armements entre prédateurs et proies a accéléré la diversification animale».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :