• Paléontologie: des papillons fossilisés, vieux de 201 millions d’années, remettent en cause la théorie qui dit que la trompe des papillons a co-évolué avec les plantes à fleurs! ____¤201801

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «A Triassic-Jurassic window into the evolution of Lepidoptera» ont été publiés dans la revue Science Advances, révèle que «les plus anciennes traces fossiles de papillons, conservées dans des sédiments en Allemagne, montrent que ces insectes ailés virevoltaient déjà sur la planète il y a 201 millions d’années, au côté des premiers dinosaures», ce qui est bien plus tôt que ce qu’on pensait jusqu'ici.

     

    Ces traces fossiles ont été retrouvées parmi «les particules de matériaux divers» associés à «des échantillons de sédiments prélevés à 300 mètres sous terre dans le nord de l’Allemagne»: il apparaît ainsi que «les morceaux d’insectes trouvés seraient les plus vieilles traces fossiles de lépidoptères (*), un ordre d’insectes comprenant les papillons et les papillons de nuit».

     

    De plus, l'examen de «70 spécimens découverts» dans les échantillons en question a montré «que certains des papillons de nuit identifiés présentaient des signes de présence de trompe plusieurs dizaines de millions d’années avant que les plantes à fleurs n’évoluent»: de ce fait, ces observations remettent en cause «la théorie selon laquelle la partie buccale des papillons a évolué pour atteindre le nectar à l’intérieur des fleurs».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    (*) Lepidoptera

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :