• Paléontologie: les abeilles auraient assuré le rôle de pollinisatrice des plantes à fleurs depuis l'époque où les fleurs sont apparu sur Terre, il y a plus de 100 millions d'années!____¤202002

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «100 Ma sweat bee nests: Early and rapid co-diversification of crown bees and flowering plants» ont été publiés dans la revue PLOS ONE, rapporte que les abeilles, qui sont aujourd'hui indispensables à la reproduction de nombreuses plantes à fleurs, notamment les dicotylédones, auraient assurer ce rôle de pollinisatrices depuis l'époque où les fleurs sont apparu sur Terre, il y a plus de 100 millions d'années.

     

    Relevons tout d'abord que «bien qu'il n’y ait pas de consensus sur la date d’apparition des angiospermes, la plupart des scientifiques s'accordent pour dire» que les abeilles «étaient présentes sur Terre durant la période géologique du Crétacé». En fait, «la phylogénétique moléculaire estime que les abeilles sont apparues il y a environ 120 millions d'années, mais aucun fossile d'abeille aussi ancien n'a été retrouvé».

     

    Dans ce contexte, l'étude ici présentée révèle la découverte en Patagonie «dans le paléosol du Mont Tronador, situé à la frontière avec le Chili» des restes d'un nid d'abeilles vieux de 100 millions d'années «confirmant que les abeilles étaient vivantes dans la région, se délectant du pollen des fleurs primordiales».

     

    Cette trace est «la plus ancienne jamais trouvée témoignant de la présence des abeilles», puisque ce nid «est plus vieux de quelques millions d'années» que celui qui détenait le précédent record daté de 94 millions d'années environ.

     

    Le nid en question «est constitué de petits cocons reliés entre eux par des tunnels qui lui donnent une forme de grappe de raisin» de sorte que les larves pouvaient grandir à l'intérieur de ces cocons sans être dérangées. Ces restes constituent un ichnotaxon, c'est-à-dire «un taxon basé sur le travail fossilisé d'un animal ou d'un organisme», qui a été dénommé Cellicalichnus krausei «en hommage au paléontologue argentin, J. Marcelo Krause, qui a repéré cette étrange structure prisonnière de la pierre».

     

    Les Halictidae modernes, qui «construisent dans le sol des nids en tous points similaires à celui retrouvé en Patagonie», sont «la seule famille d'insecte connue pour construire des nids semblables». Notons que «contrairement aux abeilles mellifères, les Halictidae sont des abeilles solitaires», qui «ne forment pas de colonie pérenne même si elles peuvent vivre en petite communauté». Cette découverte renforce l'hypothèse «que les abeilles étaient déjà présentes il y a 120 millions d'années et qu'elles ont évolué conjointement avec les angiospermes durant le Crétacé inférieur».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :