• Paléontologie: les éponges, qui existaient il y a 640 millions d’années, apparaissent comme la plus ancienne forme animale répertoriée!____¤201602

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Sterol and genomic analyses validate the sponge biomarker hypothesis» ont été publiés dans la revue PNAS, a permis conforter l’hypothèse que non seulement des multicellulaires existaient bien il y a 640 millions d’années mais qu’il s’agissait des plus anciennes formes animales connues, en l’occurrence les éponges.

     

    L'hypothèse en question avait été émise après la découverte, en 1994, de roches, provenant du sultanat d’Oman et datées du Cambrien, qui contenaient un stérol, «cousin du cholestérol baptisé 24-isopropylcholestane, ou 24-ipc»: en effet, comme on sait que des éponges modernes produisent d’importantes quantités de ce lipide, il avait été avancé «que ces roches contenaient les traces biochimiques laissées par des éponges qui vivaient à cette époque».

     

    De plus, en 2009, «d’autres roches contenant une quantité anormale de 24-ipc» avait été datées «de 640 millions d’années environ», par la méthode uranium-plomb. Cependant, du fait que des algues modernes monocellulaires produisent également ce type de stérol, «l'existence d’éponges 100 millions d’années au moins avant l’explosion cambrienne» devait être confirmée.

     

    Dans ce but, l'étude ici présentée a mobilisé «les techniques modernes du séquençage génomique à la recherche des gènes associés à la synthèse du 24-ipc ou de variantes chez environ 30 organismes différents, incluant des plantes, des champignons et bien sûr des algues et des éponges»: l'idée était de se servir de la phylogénie moléculaire en vue de pouvoir dire «qui, des éponges ou des algues, étaient en mesure de synthétiser du 24-ipc il y a 640 millions d’années».

     

    Il est ainsi apparu que ce sont des éponges: plus précisément, «les horloges moléculaires indiquent non seulement que l’apparition des éponges productrices de 24-ipc a précédé celle des algues capables de synthétiser cette molécule, mais que l’apparition même de ces animaux, qui sont jusqu’à nouvel ordre les premiers, s’est faite il y a justement environ 640 millions d’années».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :