• Paléontologie: les plus anciens fossiles de spermatozoïdes ont été découverts dans des échantillons prélevés sur le site fossilifère de Riversleigh (Australie)!____¤201405

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B, a permis d'identifier les plus anciens fossiles de spermatozoïdes dans des échantillons prélevés sur le site fossilifère de Riversleigh, au sud de l’État du Queensland (Australie), qui est inscrit, depuis 1994, au Patrimoine mondial de l’Humanité.

    Ces spermatozoïdes «appartenaient à des ostracodes, une espèce de crustacés qui vivait il y a environ 17 millions d’années, dans ce qui n’était alors qu’une vaste forêt tropicale».

    Plus précisément, ce sont des échantillons d'ostracodes récoltés en 1988 qui ont révélé «la présence de tissus mous intacts»: cette remarquable conservation s'explique par le fait que ces «petits ostracodes vivaient dans une pièce d’eau d’une grotte, dans laquelle tombaient des déjections de milliers de chauve-souris», ce qui a probablement conduit à «une élévation du niveau de phosphore dans les eaux, contribuant à cette fossilisation».

    L'étude, ici présentée, a mis en évidence que, parmi les «organes internes parfaitement conservés» de ces fossiles, les organes reproducteurs possédaient enroulés autour d'eux des spermatozoïdes renfermant encore leur noyau cellulaire, «qui contenait autrefois de l’ADN»: ces gamètes, mesurant 1,3 millimètre (une longueur un peu plus grande que le crustacé qui les produisait), sont, de ce fait, qualifiés de géants (en comparaison un spermatozoïde humain mesure en moyenne 50 micromètres).

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :