• Paléontologie: un fossile, daté de 16 millions d'années, permet de décrire une chauve-souris ancêtre de l'une des espèces de chauves-souris de Nouvelle-Zélande!____¤201506

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Miocene Fossils Reveal Ancient Roots for New Zealand’s Endemic Mystacina (Chiroptera) and Its Rainforest Habitat» ont été publiés dans la revue PLOS ONE, a permis de décrire, à partir d'un fossile, daté de 16 millions d'années, découvert dans des sédiments du lac Manuherikia sur l'île du Sud de l'archipel néozélandais, une chauve-souris, ancêtre de l'une des espèces de chauves-souris de Nouvelle-Zélande.

     

    Alors que, jusqu'à présent, la chauve-souris la plus ancienne connue en Nouvelle-Zélande remontait à environ 18.000 ans, cette «découverte enrichit les connaissances sur l'un des seuls mammifères terrestres natifs de cet archipel» (à savoir «trois espèces de chauves-souris dont deux appartiennent au genre Mystacina et dont l'une n'a pas été répertoriée depuis les années 1960»).

     

    La mise au jour de «spécimens fossiles de grenouille, de lézard, d'oiseau, de crocodile et de tortue» a permis d'établir «que la forêt environnante, à cette époque, était de type subtropicale et peu différente de l'actuel écosystème de la région».

     

    Cette chauve-souris, qui a été nommée Mystacina miocenalis sur la base de son ère géologique, Miocène, devait, d'après la structure de son squelette, ramper «sur le sol forestier en utilisant ses quatre membres, un peu comme les actuelles fouisseuses cherchant leur nourriture dans la litière». En outre, ses «dents étonnamment similaires à ses parentes modernes», suggèrent «des régimes alimentaires proches et composés de nectar, de pollen, de fruits, d'insectes et d'araignées».

     

    Comme Mystacina miocenalis pesait dans les 40 grammes, c'est-à-dire trois fois plus que l'actuelle Mystacina tuberculata, cette relative grande taille chez ce mammifère volant fait penser «qu'il chassait davantage au sol que dans les airs et se nourrissait de proies plus lourdes et de fruits plus gros que sa vivante parente».

     

    Ce travail, qui démontre pour la première fois «que les chauves-souris Mystacina ont été présentes en Nouvelle-Zélande depuis plus de 16 millions d'années», conduit à remettre en question «la période à laquelle les premiers individus ont migré depuis l'Australie».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :