• Paléontologie: un fossile de Vegavis iaai prouve qu'il y a 70 millions d'années les oiseaux pouvaient pépier et, par conséquent, communiquer!____¤201610

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Fossil evidence of the avian vocal organ from the Mesozoic» ont été publiés dans la revue Nature, a permis, à partir de l'analyse d'un fossile de Vegavis iaai, de montrer qu'il y a 70 millions d'années les oiseaux pouvaient pépier et, par conséquent, communiquer.

     
    Rappelons tout d'abord que le Vegavis iaai, qui vivait au Mésozoïque (Crétacé), est «le plus vieil oiseau 'moderne'» (tel qu'on les connait aujourd'hui): en fait, «il ressemblait aux oies et aux canards».

     
    Le fossile de Vegavis iaai en question, qui «a été découvert en Antarctique occidental et serait vieux de 66 millions d'année», a été examiné «par une technique d'imagerie médicale en 3D très poussée, la tomographie assistée par ordinateur». Cet examen a permis de déceler «la présence d'une syrinx, l'organe qui permet aux oiseaux d'émettre des vocalises (comme le larynx chez l'homme)».

     
    De plus, la syrinx fossile, dont les caractéristiques générales «sont semblables à celles des canards et des oies actuels», montre, en particulier, une asymétrie qui est «présente chez les canards et qui permet de siffler et de 'cacarder'(le cri des oies, ndlr)», ce qui laisse penser que les sons émis par ces oiseaux «ont pu leur permettre de communiquer entre eux et de créer des liens».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :