• Paléontologie: un oiseau, qui vivait il y a 66,7 millions d'années sur les côtes de la Belgique, serait le plus vieil ancêtre connu de nos poules et canards modernes!____¤202003

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Late Cretaceous neornithine from Europe illuminates the origins of crown birds» ont été publiés dans la revue Nature, a permis de décrire un oiseau qui vivait il y a 66,7 millions d'années sur les côtes de la Belgique où il régnait alors une ambiance tropicale («le climat était alors plus proche de celui des Bahamas que de celui de la mer du Nord actuelle») et qui serait le plus vieil ancêtre connu de nos poules et canards modernes.

     

    Surnommé 'Superpoulet' par les chercheurs, «son vrai nom scientifique est Asteriornis maastrichtensis, en référence à Astéria, la fille de Titan dans la mythologie grecque qui s'est transformée en caille pour échapper à Zeus, et à Maastricht, la ville d'où provient le fossile», car «ce dernier, un crâne de 4,5 centimètres a été découvert par hasard, en 2000, par un promeneur dans une carrière de calcaire près de la frontière belgo-néerlandaise».

     

    Conservé au Musée de Maastricht aux Pays-Bas, le minuscule crâne était «accompagné d'un fémur de la taille d'une brindille et de petits os». Le crâne a été passé au scanner tomographique à rayons X (CT scanner) pour «obtenir une vue 3D en haute définition et extrêmement détaillée».

     

    Relevons qu'Asteriornis maastrichtensis gambadait «à peine 700.000 ans avant l'impact du terrible astéroïde qui va anéantir les dinosaures et 80 % des autres espèces d'oiseaux de la planète» et notons que «ses restes constituent «l'un des très rares fossiles d’oiseaux de cette époque retrouvé dans l'hémisphère Nord» et que son crâne «est l'un des crânes d'oiseaux les mieux préservés au monde». Ce 'Superpoulet', «qui ressemble à un mélange de canard et de dinde perché sur de longues pattes», donne «un aperçu de ce à quoi ressemblaient les oiseaux aux premiers temps de leur évolution».

     

    Rappelons qu'il y a environ 165 millions d'années, «la branche des théropodes, commune aux oiseaux et aux dinosaures, a divergé pour donner lieu à une évolution parallèle des deux clades et des reptiles». Dans un contexte où les «seules quatre lignées distinctes d'oiseaux» qui «ont survécu à l'extinction du Crétacé-Tertiaire» (crise KT) sont «les paléognathes (autruches, émeus...), les ansériformes (oies, canards, cygnes...), les gallinacés (dindes, poules, cailles, faisans...) et les néoaves, qui comprennent tous les autres oiseaux modernes», Asteriornis se place «à mi-chemin entre les gallinacés et les ansériformes, même si sa lignée est aujourd'hui éteinte».

     

    Les hypothèses avancées, pour expliquer pourquoi 'Superpoulet' a «survécu à l'extinction du Crétacé-Tertiaire, contrairement à la plupart des oiseaux de l'époque», sont «sa petite taille (moins de 400 grammes), nécessitant moins de ressources», son mode de vie côtier «offrant un abri dans l'eau et les marécages», et «la forme particulière de son bec, adapté à un large choix de nourriture».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :