• Phylogénie: certaines bactéries intestinales humaines descendent directement de celles qui vivaient dans les intestins de nos ancêtres communs avec les singes!____¤201607

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Cospeciation of gut microbiota with hominids» ont été publiés dans la revue Science, a permis de découvrir que certaines bactéries dans nos intestins remontent à au moins quinze millions d'années, autrement dit ces bactéries intestinales humaines descendent directement de celles qui vivaient dans les intestins de nos ancêtres communs avec les singes.

     

    En fait, on savait «depuis longtemps que les humains et nos plus proches cousins, les grands singes» abritent dans leurs intestins ces bactéries, qui ont un rôle important puisqu'elles «contribuent aux premiers stades de développement de nos intestins, entraînent notre système immunitaire à combattre des agents pathogènes et pourraient même affecter notre humeur et comportement». Cependant, les questions qui se posaient étaient de déterminer «d'où viennent ces bactéries, de notre environnement ou de notre évolution» et de pouvoir dire depuis «combien de temps les lignées ont persisté».

     

    Dans le cadre de cette étude, «des échantillons fécaux de chimpanzés, de bonobos et gorilles qui vivent à l'état sauvage en Afrique et de personnes aux États-Unis» ont été analysés, car «des fossiles et des indices génétiques ont permis d'établir que ces quatre espèces d'hominidés ont toutes évolué à partir d'un ancêtre commun qui vivaient il y a plus de dix millions d'années».

     

    Le séquençage génétique a permis d'étudier «toutes les différentes versions d'un gène bactérien présent dans tous les échantillons fécaux». Ces données ont abouti à la reconstruction des arbres de l'évolution «des trois groupes de bactéries intestinales qui forment plus de 20% du microbiome humain». Il est ainsi apparu que «deux de ces groupes ont une évolution similaire à celle des hominidés».

     

    Ainsi «alors que les humains et les grands singes ont évolué dans des espèces distinctes à partir d'un ancêtre commun, les bactéries présentes dans les intestins de ce dernier ont également évolué dans des souches différentes»: plus précisément, «le premier clivage des bactéries intestinales s'est produit il y a environ 15,6 millions d'années quand la lignée des gorilles a divergé de celle des autres hominidés», tandis que «la seconde séparation est intervenue il y a 5,3 millions d'années au moment où la branche humaine s'est séparée de celles des chimpanzés et des bonobos».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :