• Phylogénie: le kiwi, l'oiseau emblème de la Nouvelle-Zélande, aurait en fait un ancêtre commun avec l'oiseau-éléphant de Madagascar, un géant aujourd'hui éteint!____¤201405

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Science, a abouti à la conclusion que le kiwi, l'oiseau emblème de la Nouvelle-Zélande, aurait en fait un ancêtre commun avec l'oiseau-éléphant de Madagascar, un géant aujourd'hui éteint.

     

    C'est l'analyse de l'ADN ancien extrait des os de deux oiseaux-éléphants se trouvant au musée de Nouvelle-Zélande Te Papa Tongarewa, qui a permis de montrer cette relation génétique entre le kiwi, petit oiseau incapable de voler, de la taille d'une poule, et l'oiseau-éléphant de Madagascar, «qui mesurait deux à trois mètres de haut et pesait 275 kilos».

     

    Avec cette découverte, se trouve résolu le mystère de l'évolution des gros oiseaux coureurs, «appelés ratites comme l'émeu, l'autruche et le casoar, et présents sur tous les continents de l'hémisphère sud»: ainsi, par exemple, «le moa géant, aussi éteint et qui vivait en Nouvelle-Zélande» et ne pouvait pas voler, appartient également à ce groupe.

     

    Alors qu'on a longtemps cru «que ces différentes espèces de ratites avaient toujours été incapables de voler et qu'ils s'étaient retrouvés isolés par la séparation des continents il y a plus de 130 millions d'années», les données génétiques suggèrent que «les ancêtres des ratites capables de voler se sont dispersés juste après l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années, avant que les mammifères accroissent fortement leur taille et deviennent le groupe dominant sur la planète» (des fossiles d'ancêtres de kiwis «montrant que ces derniers volaient quand ils sont arrivés en Nouvelle-Zélande», ont d'ailleurs été récemment découverts).

     

    Il semble donc que les ratites ont «profité de cette étroite fenêtre pour devenir de grands herbivores mais une fois que les mammifères sont eux aussi devenus très grands, il y a environ 50 millions d'années, aucun autre oiseau n'a pu voir sa taille grandir, sauf sur des îles sans mammifère comme le Dodo, aujourd'hui éteint à l'Ile Maurice et dans l'est de Madagascar».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :