• Phylogénie: tous les chiens du monde proviendraient d’une même population de loups domestiqués il y a 20.000 à 40.000 ans!____¤201707

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Ancient European dog genomes reveal continuity since the Early Neolithic» ont été publiés dans la revue Nature Communications, assure que tous les chiens du monde proviendraient d’une même population de loups domestiqués il y a 20.000 à 40.000 ans.

     

    Rappelons tout d'abord que les origines du meilleur ami de l’homme sont actuellement controversées et que plusieurs scenari ont été présentés: pour l'un, «les humains ont domestiqué les chiens pour la première fois en Europe il y a plus de 15.000 ans», pour un autre, cette domestication s'est faite en Asie de l’est «il y a au moins 12.500 ans» et, enfin, «une étude publiée l’année dernière avançait, pour sa part, que les chiens avaient été domestiqués, en deux lieux distincts, à partir de meutes de loups en Europe et en Asie».

     

    Pour sa part, l'étude ici présentée a «analysé l’ADN des restes de deux chiens retrouvés en Allemagne», qui «vivaient au néolithique, la période qui marque le début de l’agriculture et de l’élevage»: plus précisément, l'un est vieux de 7.000 ans («le plus vieux chien à avoir été séquencé à ce jour»), et l’autre date de 4.700 ans.

     

    Il s'avère que «le génome de ces deux 'vieuxchiens européens est semblable à celui des chiens d’aujourd’hui, ce qui suggère une origine géographique unique des chiens domestiques». L'étude considère que «le processus de domestication du chien (un animal carnivore et potentiellement dangereux pour l’Homme)» a été 'difficile' et situe l'évènement «entre 20000 et 40000 ans», sans qu'il soit possible de dire où il «s’est produit».

     

    En résumé, le scénario proposé ici est le suivant: le processus «est apparu passivement à partir d’une population de loups vivant à la périphérie des camps de chasseurs-cueilleurs et se nourrissant de déchets produits par les humains», les loups les moins agressifs ayant «développé une relation particulière avec les hommes». Ensuite, «cette population ancestrale de chiens, unique» se serait «répandue sur la planète, probablement au gré des déplacements humains» de sorte qu'il y a 7.000 ans, «ils étaient à peu près partout», même «s’ils vivaient sans doute en liberté autour des villages, pas dans les habitations».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :