• Physique: le taux de désintégration des bosons de Higgs directement en fermions correspond à celui prédit par le Modèle standard de la physique des particules!____¤201406

     

    Une étude, dont les conclusions ont été publiés dans la revue Nature Physics, a permis de présenter de nouveaux résultats de l’expérience CMS au CERN concernant une importante propriété de la particule de Higgs, dont la découverte avait été annoncée par les expériences ATLAS et CMS le 4 juillet 2012.

    Cette communication de CMS prolonge «des résultats préliminaires des deux expériences, qui ont toutes deux fait part fin 2013 d’indices probants de désintégration fermionique».

    Le boson de Higgs est associé à un mécanisme, connu désormais sous le nom de mécanisme BEH et qui avait «été proposé pour la première fois en 1964 par Robert Brout, François Englert et Peter Higgs pour rendre compte des différents rayons d'action de deux forces fondamentales de la nature».

    Pour pouvoir vérifier complètement la théorie formulant ce mécanisme, qui est «supposé être à l’origine des masses de toutes les particules fondamentales», il est absolument nécessaire «de mesurer le taux de désintégration directe du boson de Higgs en toutes sortes de particules».

    L'annonce de la découverte du boson de Higgs en 2012, reposait sur des mesures «portant sur la désintégration du Higgs en d'autres types de bosons (les bosons étant les vecteurs des forces)».

    Aujourd'hui, «les résultats annoncés par ATLAS et CMS portent sur la désintégration des bosons de Higgs directement en fermions (les fermions étant les particules qui constituent la matière)».

    Pour le moment, tout apparaît conforme aux calculs déduits de la théorie, puisque les mesures réalisées par ces deux expériences «montrent de façon probante que le boson de Higgs se désintègre directement en fermions selon un taux correspondant à celui prédit par le Modèle standard de la physique des particules».

    Quand «les résultats seront annoncés à la Conférence internationale de physique des hautes énergies (ICHEP), qui commencera à Valence (Espagne) le 2 juillet prochain», plus d’informations seront disponibles.

    En ce qui concerne l'analyse du boson de Higgs, on doit souligner qu'on est arrivé au bout de ce qu'il est possible de réaliser avec les données de la première période d'exploitation du LHC, qui a été «arrêté pour des opérations de maintenance et d’amélioration depuis 18 mois».

    Désormais, les équipes se préparent pour la récolte des «nouvelles données lorsque le LHC redémarrera en 2015» pour «sa deuxième période d’exploitation, qui durera trois ans». Le calendrier du redémarrage «du complexe d'accélérateurs du CERN» est d'ailleurs disponible en ligne.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :