• Physique: les lois particulières de la physique quantique autorisent la coexistence de plusieurs réalités différentes!____¤201911

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Experimental test of local observer independence» ont été publiés dans la revue Science Advances, révèle que les lois particulières de la physique quantique autorisent la coexistence de plusieurs réalités différentes.

     

    Rappelons tout d'abord «que la méthode scientifique repose par principe sur des observations et sur des mesures reproductibles»: ainsi, un fait scientifique ne peut «être qu'objectif et accepté par tous les observateurs» alors que, dans le monde quantique, «les observateurs jouissent d'un grand pouvoir» puisqu'il est admis «que le simple fait d'observer un système quantique provoque une sorte d'effondrement vers un état spécifique», de sorte qu'une particule «qui, selon la théorie, peut se trouver dans plusieurs états à la fois (les chercheurs parlent de superposition) choisit instantanément son camp dès qu'elle est observée».

     

    Pour sa part, «en 1961, le physicien Eugène Wigner imagina une expérience de pensée intéressante»: il s'agissait de savoir «ce qu'il adviendrait si un observateur était lui-même observé». Concrètement, «dans une pièce fermée, un ami de Wigner effectue une mesure quantique», tandis que «à l'extérieur de cette pièce, Wigner n'a pas accès au résultat de la mesure» de sorte qu'il «en est réduit à décrire son ami et le système mesuré comme une superposition de tous les états possibles».

     

    Un exemple fait ressortir que la réalité perçue par Wigner et celle perçue par son ami sont différentes: «l'ami de Wigner saura si le chat de Schrödinger est mort ou vivant alors que pour Wigner, il restera à la fois mort et vivant» (*).

     

    Aujourd'hui, dans le cadre de l'étude ici présentée, «cette expérience de l'existence, dans l'univers quantique, de deux réalités objectives», a pu être testée «grâce à un ordinateur quantique constitué de trois paires de photons intriqués». Cette expérience était basée «sur le principe proposé par Caslav Brukner, chercheur à l'université de Vienne (Autriche), de considérer deux couples 'Wigner et son ami', les amis en question étant placés dans deux pièces différentes»: plus précisément, la première paire de photons tient la place du système quantique mesuré tandis que «la deuxième paire figure les amis de Wigner» et la troisième paire «les deux versions de Wigner lui-même».

     

    Au bout de semaines entières de travail «pour collecter suffisamment de données», il est apparu que «l'état du système mesuré par plusieurs observateurs peut être différent et ainsi, la mécanique quantique peut être incompatible avec la notion de faits objectifs». Cependant, «cette conclusion repose sur quelques hypothèses qui restent possiblement à valider» comme l'hypothèse «qu'un photon puisse être considéré comme un observateur».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    (*) Chat de Schrödinger

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :