• Zoologie: certaines grenouilles survivent aux conditions hivernales les plus rudes en stockant énormément de glycogène dans leur foie!____¤201308

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Experimental Biology, révèle que les grenouilles d’Alaska sont capables de survivre à des conditions hivernales exceptionnelles, en particulier, du fait qu'elle stockent beaucoup plus de glycogène dans leur foie.

     

    Longue de 5 à 7 cm, Rana sylvatica, la grenouille des bois, survit en hiver à des températures qui «gèlent pourtant les deux tiers de l’eau de son corps». Vivant dans les forêts des États-Unis, du Canada, cet amphibien «s’enterre et se laisse littéralement congeler, jusqu'à la suspension de toutes les fonctions vitales (respiration et circulation sanguine)». Son sang, qui ne circule presque plus, est chargé de glucose agissant comme un cryoprotecteur: ce sucre «évite la dégradation des cellules au moment de la cristallisation de l'eau et, à la décongélation, lorsque ces cristaux fondent».

     

    Cependant, les grenouilles des bois de l'Alaska, qui survivent à des températures de -16 °C, apparaissent plus résistantes. La cause de cette capacité provient du glycogène, un sucre complexe, converti, lorsque la température s’abaisse, en glucose et stocké dans leur foie, qui peut-être «jusqu’à 1,5 fois plus gros que la moyenne». De plus, il a été noté que les grenouilles des bois d’Alaska accumulent de trois fois plus d’urée, un autre élément cryoprotecteur.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :