• Zoologie: le caméléon panthère mâle change de robe en deux minutes en réorganisant les nano-cristaux de certaines de ses cellules de peau!____¤201503

    Une étude, dont les résultats intitulés «Photonic crystals cause active colour change in chameleons» ont été publiés dans la revue Nature Communications, a permis de mettre en évidence que c'est en réorganisant les nano-cristaux de certaines de ses cellules de peau que le caméléon panthère mâle change de robe en à peine deux minutes, via un phénomène d’interférence optique.

     

    Ainsi, à la différence des seiches et des pieuvres, ce lézard de Madagascar «ne modifie pas ses teintes en accumulant ou dispersant des pigments à l’intérieur de ses cellules photophores, mais il joue avec les reflets de la lumière sur sa peau».

     

    Plus précisément, il est apparu, au cours de l'étude ici présentée, que ces couleurs «dérivent des interactions entre certaines longueurs d’ondes» et des nano-cristaux «disposés en couches qui alternent avec du cytoplasme, au sein de cellules nommées iridophores» de sorte que «le mille-feuille ainsi formé réfléchit sélectivement certaines longueurs d’ondes, un phénomène déjà observé chez d'autres reptiles aux couleurs flamboyantes, comme le gecko Phelsuma grandis».

     

    L'originalité du caméléon panthère, cependant, «est qu'il peut changer de couleur par un réglage actif du maillage des nanocristaux»: ainsi, «lorsque le caméléon est calme, ces derniers sont organisés en réseau dense et réfléchissent les longueurs d’ondes bleues plutôt courtes» tandis que l'excitation «provoque une relâche au sein des iridophores de l’animal et permet la réflexion d’autres couleurs, comme le jaune ou le rouge».

     

    Comme «toutes ces teintes se combinent au bleu et au blanc pour former de nouvelles nuances», le caméléon peut passer, en un temps record «d'un camouflage efficace à une parade spectaculaire».

     

    De plus, «contrairement aux grenouilles ou geckos aux parures très colorées, les caméléons ont la particularité de disposer d'une deuxième couche de cellules iridophores, plus profonde», qui «contiennent des cristaux plus gros et moins bien organisés» et «réfléchissent une proportion importante des longueurs d'ondes infrarouges» ce qui protège efficacement le caméléon «des effets thermiques du soleil sous les basses latitudes».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :