• Zoologie: le manakin à couronne dorée (Lepidothrix vilasboasi) est la première espèce d'oiseau hybride décrite dans la forêt amazonienne!____¤201712

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Hybrid speciation leads to novel male secondary sexual ornamentation of an Amazonian bird» ont été publiés dans la revue PNAS, a permis de mettre en évidence une espèce hybride issue du croisement entre deux autres espèces: l'hybride en question est le manakin à couronne dorée (Lepidothrix  vilasboasi) (*), découvert au Brésil en 1957, qui, de ce fait devient la première espèce d'oiseau hybride décrite dans la forêt amazonienne.

     

    Notons tout d'abord que les espèces hybrides «fréquentes chez les plantes» sont «plus rares chez les Vertébrés». Rappelons aussi qu'une espèce hybride «naît de la reproduction entre deux espèces différentes» et que ces descendants «deviennent incapables de se croiser avec les espèces parentales». Pour ce qui concerne le manakin à couronne dorée, il «serait issue de deux autres manakins : le manakin neigeux (Lepidothrix nattereri) et le manakin à tête d'opale (Lepidothrix iris)».

     

    Pour le prouver, l'étude ici présentée a «rassemblé des échantillons et séquencé le génome du manakin à couronne dorée»: il est ainsi apparu que «sur 16.000 marqueurs génétiques, 20 % provenaient du manakin neigeux et 80 % du manakin à tête d'opale».

     

    Par ailleurs, «le mâle manakin à couronne dorée possède des plumes à couronne jaune plus ternes que celles des espèces parentales» et il a été «observé que l'espèce hybride possédait un mélange des structures de kératine des espèces parentales». Alors que cette structure intermédiaire «rendrait le blanc des plumes moins brillant», l'oiseau «a développé des couleurs plus dorées pour attirer les femelles».

     

    Comme l'étude estime «que l'espèce hybride s'était détachée des espèces parentales voilà 180.000 ans et que les espèces parentales auraient un ancêtre commun qui vivait il y a environ 300.000 ans», on peut considérer que ces trois espèces sont «relativement récentes» puisque «la plupart des espèces d'oiseaux amazoniens ont divergé de leur parent le plus récent il y a environ 1,5 à 4 millions d'années».

     

    Soulignons pour finir que «dans la nature, le plus souvent, les hybrides ne forment pas de nouvelles espèces», car, sans isolement géographique, les hybrides ne peuvent pas évoluer en tant qu'espèces séparées dans les zones «où les deux espèces parentales se rencontrent». En conséquence, dans le cas du manakin à couronne dorée, il est logique de penser que cette espèce a «pu être isolée des espèces parentales par des barrières naturelles, comme des rivières».

     

     

    Lien externe complémentaire (source Wikipedia)

    (*) Lepidothrix

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :