• Zoologie: le rat-taupe nu, privé d'oxygène dans des terriers surpeuplés, peut survivre en métabolisant du fructose, ce qui est inédit pour un mammifère!____¤201704

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Fructose-driven glycolysis supports anoxia resistance in the naked mole-rat» ont été publiés dans la revue Science, a permis de déterminer que le rat-taupe nu, privé d'oxygène dans des terriers surpeuplés, peut survivre en métabolisant du fructose, un mécanisme de survie utilisé par les végétaux, ce qui est inédit pour un mammifère.

     

    Rappelons tout d'abord que le rats-taupes nus «vivent en société, à l'instar des abeilles, dans des colonies souterraines pouvant atteindre 300 membres où une reine donne naissance à des enfants travailleurs».

     

     

    Il est important de comprendre la façon dont ce petit rongeur d'Afrique de l'Est active son «mécanisme de secours» pour survivre à la privation d'oxygène en vue de proposer «de nouveaux traitements pour des victimes de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral dont l'organisme a été privé d'oxygène».

     

    En fait, alors que «chez les humains et tous les autres mammifères connus, les cellules cérébrales commencent à mourir quand elles sont privées d'oxygène, se retrouvant ainsi à cours d'énergie», le métabolisme du rat-taupe nu «change de mode de fonctionnement en utilisant comme sucre le fructose au lieu du glucose, contenu dans l'organisme pour créer suffisamment d'énergie et assurer ainsi pendant plusieurs heures le fonctionnement d'organes essentiels comme le cœur et le cerveau».

     

    Indiquons ici que les végétaux, pour résister à l'absence d'oxygène, «ont un métabolisme capable de transformer le fructose en énergie sans utiliser d'oxygène». La particularité du rat-taupe nu est qu'il est le seul mammifère connu à utiliser le fructose ce qui est sans doute une adaptation à un «habitat très peu oxygéné» puisqu'il «partage des galeries souterraines peu ventilées avec une centaine de congénères». Ainsi «avec un faible niveau d'oxygène qui tuerait un humain en quelques minutes, le rat-taupe nu peut survivre au moins cinq heures».

     

    Plus précisément, alors que l'air que nous respirons contient normalement 21% d'oxygène, «les humains ont besoin d'une atmosphère contenant au moins 10% d'oxygène», car «en dessous de 10%, l'organisme ne peut générer assez d'énergie pour assurer les fonctions vitales des cellules». Pour sa part, «dans les mêmes conditions de privation d'oxygène, le rat-taupe nu voit sa respiration et son rythme cardiaque se ralentir, puisant dans les grandes quantités de fructose libérées dans son sang pour produire de l'énergie jusqu'à ce que l'oxygène redevienne suffisant».

     

    Une expérience a montré que le rat-taupe nu «peut même survivre 18 minutes privé d'oxygène» sans aucun «dommage neurologique apparent»: dans cette épreuve, les rongeurs ont «cessé totalement de se mouvoir et leur rythme cardiaque est passé de 200 à 50 pulsations à la minute». En outre, il a été constaté «que ces animaux étaient protégés contre un manque d'oxygène qui provoque une accumulation de fluides dans les poumons dont souffrent les alpinistes à haute altitude et qui peut être mortel».

     

    Ces observations stupéfiantes s'ajoutent à d'autres concernant le rat-taupe nu, «un mammifère à sang froid qui vit des dizaines d'années plus longtemps que les autres rongeurssouffre rarement de cancer et est insensible à de nombreux types de douleur» («Les souris ont une espérance de vie maximum de trois ans alors que le plus vieux des rats-taupes connu est mort à 32 ans»).

     

    Pour finir, notons néanmoins que le rat-taupe nu qui «reste peu étudié comme animal modèle de recherche» continue à garder, après cette étude, une part de mystère puisqu'elle n'a pu «déterminer l'origine du fructose».

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :