• Astrophysique: l'atmosphère de Mars, dans le passé plus épaisse et dense qu’aujourd’hui, se serait préférentiellement enfuie dans l’espace, plutôt que réfugiée dans le sol!____¤201509

     

    Une étude, dont les résultats intitulés «Carbon sequestration on Mars» ont été publiés dans la revue Geology, laisse penser que l'atmosphère de Mars, qui était il y a environ 4 milliards d’années plus épaisse et dense qu’aujourd’hui, s'est préférentiellement enfuie dans l’espace, plutôt que réfugiée dans le sol via une séquestration du dioxyde de carbone sous forme de dépôts conséquents de carbonates, comme c’est le cas sur Terre.

     

    En effet, alors que, jusqu'ici, cette seconde hypothèse «avait la faveur des scientifiques», l'étude ici présentée a mis en évidence, à partir des sondages réalisés par les orbiteurs Mars Global Surveyor (MGS), Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et Mars Odyssey au cours de ces dix dernières années, une relativement faible présence de gros gisements de carbonates: ainsi, le plus grand dépôt «détient, au maximum, deux fois plus de carbone qu’il n’y en a actuellement dans l’atmosphère de Mars».

     

    Il en découle que les calculs font apparaître «que si, à la fin du Noachien (première ère géologique martienne), l’atmosphère de Mars était beaucoup plus épaisse (et ainsi favorisait la présence de l’eau à l’état liquide), il faudrait au moins 35 gisements de carbonates comme celui de la région de Nili Fossae, le plus vaste (à peu près la taille de l’Arizona) connu à la surface de Mars, pour l’enfouir presque tout entière par ce processus chimique».

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :