• Géologie: en Antarctique occidental, un volcan, jusqu’alors inconnu, serait peut-être en train de naître, sous plus d’un kilomètre de glace!____¤201311

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature Geoscience, révèle qu'en Antarctique, un volcan, jusqu’alors inconnu, serait actif sous plus d’un kilomètre de glace ou en passe de le devenir.

    Sur le continent Antarctique, recouvert à 98 % «d’une couche de glace de 1,2 km d’épaisseur en moyenne», il existe sur la terre Marie Byrd (partie occidentale du continent) «une chaîne volcanique visible en surface qui s’étend linéairement selon un axe nord-sud, sachant que l’âge des volcans, qui la composent, décroît dans cette direction». Ainsi, «à l’extrémité septentrionale de l’Executive Committee Range se trouve le pic Whitney, apparu voici 13,7 à 13,2 millions d’années, tandis que le mont Waesche est sorti de terre il y a moins d’un million d’années à l’extrémité méridionale».

    Or, grâce à la mise en place «d’un réseau de sismographes entre 2007 et 2010», «deux essaims sismiques caractérisés par des ondes P et S étonnamment lentes» ont été enregistrés en janvier-février 2010 et en mars 2011. «Générées entre 25 et 40 km de profondeur, environ 55 km au sud du mont Waesche», ces ondes localisent leur origine «exactement dans l’alignement de l’Executive Committee Range, là où l’on pourrait s’attendre à voir apparaître un nouveau volcan au vu de l’histoire géologique de la région».

    Si la source de ces ondes sismiques n’est pas connue avec certitude, «plusieurs éléments suggèrent qu’il s’agirait de mouvements de magma propres à ceux observés sous des volcans, parfois à l’approche d’une éruption», car des signaux de ce type «ont déjà été enregistrés en d'autres points du globe, comme à Hawaï». De plus, «des données géomagnétiques ont confirmé l’existence d’un léger renforcement du champ magnétique terrestre au niveau de la zone concernée» et, enfin, «une cartographie radar a révélé un gonflement à la surface du sol», deux phénomènes qui trahissent régulièrement l’existence d’une activité magmatique dans la croûte terrestre.

    Si ce supposé volcan entre en éruption, avec peu de chance de faire fondre l’épaisseur de glace qui le surplombe (entre 1,2 et 2 km par endroit), il pourrait tout de même insidieusement participer à l’élévation du niveau des mers dans une proportion qui reste à déterminer.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :