• Paléontologie: : la découverte d'un crâne d’Ocepeia, vieux de 60 Ma, donne un visage aux afrothères, des mammifères qui vivaient en Afrique lorsqu'elle était une île!____¤201403

     

    Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Plos One, a permis de révéler, grâce à la découverte d'un crâne d’Ocepeia vieux de 60 millions d’années dans les gisements de phosphates du Bassin minier des Ouled Abdoun (Maroc), le visage des afrothères, des mammifères qui vivaient en Afrique lorsque ce continent était une île.

    C'est au Cénozoïque (au début de l’ère tertiaire), juste après l’extinction des dinosaures, que «le nombre et la diversité des mammifères ont explosé». Cet ensemble se divise en trois groupes: les mammifères placentaires, «les monotrèmes qui pondent des œufs mais allaitent leurs petits et les marsupiaux qui ont une poche ventrale».

    Alors que «peu de fossiles de mammifères placentaires sont disponibles pour la période allant de 65 à 55 millions d’années», on sait qu'il existe «un grand groupe de mammifères placentaires endémiques africains unique en son genre appelé les afrothères», dont on n'avait jusqu'à présent que «quelques dents de cette espèce découverte en 2001».

    Ces afrothères «seraient apparus à l’époque où l’Afrique était une île-continent, totalement isolée des autres terres émergées».

    La découverte d’un crâne d’Ocepeia, vieux de 60 millions d’années, permet aujourd'hui de dire «à quoi ressemblait cet afrothère» et d'établir «ses liens de parentés avec le reste de la famille»: ainsi, comme «des caractères primitifs typiques des insectivores sont présents sur son crâne», il en découle qu'Ocepeia «appartient à une branche primitive d’afrothères».

    Cependant, «de grandes incisives supérieures et la forme particulière des crêtes des molaires (dites en 'W ')» rapprochent «Ocepeia des ongulés africains actuels types éléphants ou damans».

    Une autre caractéristique de la dentition de cette espèce est «la présence de deux prémolaires de chaque côté de la mâchoire, alors que la formule la plus courante chez les mammifères est de quatre». Elle implique que l'histoire de son évolution «remonte bien au-delà de 60 millions d’années», ce qui suggère que «des mammifères étaient présents en Afrique, probablement dès la fin du Crétacé».

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :